Cernes Bleus : Causes et Traitement

Ces cercles bleuâtres plus ou moins sombres qui se forment sous les yeux, plus exactement entre la paupière inférieure et la partie supérieure de la joue, peuvent apparaître chez les nourrissons, les enfants, les adolescents ou les adultes des deux sexes. Il est communément admis que les cernes bleus sont provoqués par la fatigue ou un manque de sommeil ou une mauvaise hygiène de vie. Cependant, beaucoup d’autres conditions peuvent en être la cause, et bien qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de remède définitif, plusieurs traitements peuvent être préconisés.


Traiter les cernes bleus est d’une importance capitale – CC Aaron Goselin

Pour comprendre les différentes types de cernes :
Causes des cernes
Cernes noirs
Cernes violets
Cernes marrons

Les causes

Les cernes bleus sont en réalité la manifestation visible d’une microcirculation sanguine lente, ce qui amène le sang à devenir moins oxygéné et virer du rouge vif au bleu terne. Cela résulte généralement d’une congestion des capillaires sanguins à cet endroit, et ce, pour différentes raisons.

Comme les varices, les cernes sous les yeux sont souvent un caractère héréditaire. On retrouve, par exemple, fréquemment des cernes sombres dus à une surproduction de mélanine chez les personnes de type méditerranéen. De même, pour les personnes ayant la peau fine et transparente, ce qui est aussi un trait héréditaire, lorsque le sang circule dans des veines de gros calibre à proximité de la surface de la peau, il peut produire une teinte bleuâtre. Enfin, chez les personnes héritant d’une structure osseuse enfoncée, l’ombrage qui en résulte peut aussi contribuer à donner cet aspect sombre sous les yeux.

Parmi les autres causes, il y a le fait de se frotter les yeux, et d’une manière générale tout ce qui est de nature à provoquer des démangeaisons à ces endroits. Beaucoup d’allergies (rhume des foins, allergie alimentaire, etc.) peuvent également amener à une décoloration autour des yeux, de même qu’un certain nombre de maladies telles que l’asthme, l’eczéma ou les problèmes de foie.

Enfin, en plus de la fatigue ou l’insomnie, d’autres facteurs liés aussi au mode de vie peuvent être responsables de l’apparition de cernes bleus. Le stress, ainsi que la consommation excessive de tabac, d’alcool, de café, empêchent en effet une bonne microcirculation lymphatique dans cette zone, faisant en sorte que les pigments sanguins s’y accumulent provoquant une coloration sous-cutanée.

Cernes bleus chez la femme
Cernes bleus chez la femme – CC Amy Pospiech

Les traitements

Avant de parler de traitements, il faudrait savoir que ces cercles bleuâtres peuvent être prévenus et évités dans beaucoup de cas. Pour cela, il suffit d’avoir une bonne hygiène de vie, ce qui suppose dormir suffisamment, bien s’alimenter et boire beaucoup d’eau.

Les traitements maisons

Parmi les traitements traditionnels, quelques bonnes vieilles méthodes ont fait leurs preuves. Ainsi, l’application régulière et plus ou moins prolongée prolongée sur les yeux (et leur pourtour) de compresses imbibées d’eau froide (ou enveloppant des morceaux de glace), ou bien de sachets de thé vert humides et froids, ou encore de rondelles de concombre, de pomme de terre ou de citron, etc., tout cela peut effectivement atténuer les cernes et les rendre moins visibles.

Les crèmes

À côté des méthodes « maison », il y a bien entendu toute une gamme de crèmes anticernes à base de vitamine K et de rétinol qui sont plus ou moins efficaces. Par ailleurs, la technique de médecine esthétique, appelée peeling, a également été utilisée avec un certain succès pour diminuer notablement l’aspect sombre des cernes. Une autre solution consiste à injecter sous la paupière inférieure, soit des produits naturels (graisse, plasma sanguin…), soit des produits chimiques (dioxyde de carbone, acide hyalorunique…) afin d’améliorer la couleur des cernes.

Les chirurgies et lasers

Des traitements plus radicaux recourent à des techniques utilisant le laser ou la radiofréquence, ou carrément à des opérations chirurgicales d’implant de marges orbitales.

Poser ou répondre à une question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*